Sélectionner une page

Il y a peu de temps, j’ai abordé dans un de mes articles le sujet du changement et à quel point on peut être bloqué par la peur de manquer / de perdre qui paralyse et nous incite à rester dans des situations de compromis ou à suivre des directions qui ne nous conviennent pas, quoique cela nous coûte (joie et système nerveux en berne).

Si bien que, quand l’energie nous manque, quand la joie est abscente, quand ça ne frétille plus dans le coeur, on PROCRASTINE.

Comme on a tendance à se compliquer la vie, on pense que la procrastination est un problème à résoudre, en fait c’est un comportement qui vous indique qu’il manque de la joie / motivation dans ce que vous faites.

La solution n’est donc pas de résoudre le problème de la procrastination, mais plutôt de trouver pourquoi vous manquer de joie. Se poser les bonnes questions : Etes-vous motivée par votre objectif ? Votre vie est-elle excitante ? Donnez-vous la priorité aux actions qui vous mettent en joie ?

Si vous répondez OUI à ces questions il y a peu de chance que vous tombiez dans la procrastination. Sinon il va falloir accepter de changer / se repositionner / renoncer / modifier / revoir, c’est là dessus qu’il faut mettre son énergie. Une fois qu’on a pris conscience de ça, arrêter de se trouver des excuses et mettre des pansements là où ça ne vibre pas / plus pour nous.

FOCUS sur ce qui active les énegies joyeuses et sereines en nous ! Nos activités préférées vont nous y aider : sortir, bouger, voyager, nager, dormir, peindre, lire, chanter, danser, se promener dans la nature / jardin…. et soyez certaine que cela va changer la done !

Je vous propose de terminer ce partage en écoutant le podcast radio du TALK SHOW dont je suis l’invitée.

Alors que la Journée Internationale de la Procrastination a lieu ce lundi, pensez à ces lendemains qui chantent : le printemps est là, et avec lui, son lot de week-ends prolongés durant les mois d’avril et de mai ! Solenn Tilly, naturopathe, coach spécialisé en bien-être féminin est l’invitée de Yann Hervé.

lien vers le podcast de l’émission ici